Essai Volvo V40 2012 : sus aux allemandes

Volvo se lance sur le marché des « compactes premium » largement dominé par les allemandes. Pour se démarquer, la suédoise affiche un style dynamique et embarque pléthore d’équipements de sécurité.

 

La Volvo V40 est un modèle qui revêt une importance toute particulière pour la firme suédoise, nourrissant de grandes ambitions pour sa petite dernière. Objectif : 5 000 unités vendues en année pleine dans l’hexagone ! Ce qui fera de la V40, le modèle le plus vendu de la marque devant le SUV XC60 et le duo S60/V60.

 

Pour se distinguer de ses rivales germaniques, la nouvelle Volvo V40 affiche un style typique des dernières réalisations de la marque, en se parant d’une robe qui marie parfaitement finesse, élégance et dynamisme.

 

Avec ses 4369 mm de long, la V40 s’avère être le modèle le plus imposant de la catégorie. Résultat : l’habitabilité demeure excellente pour quatre adultes. Quatre seulement car, la place centrale alloue à son occupant une garde au toit limitée. Le volume de coffre de 335 litres est quant à lui en retrait par rapport aux références de la catégorie (365 litres pour l’Audi A3).

 

A bord, la Volvo V40 affiche son originalité sur un segment plutôt conservateur, voire frileux en matière d’originalité d’aménagement intérieur. La console centrale flottante apporte une touche de légèreté à l’ensemble, ensemble qui s’avère flatteur avec des matériaux de qualité (cuir, différents habillages de la console centrale…)

 

Le premier airbag piéton au monde

 

Comme souvent Volvo propose pléthore d’équipements de sécurité avec, pour n’en citer que quelques uns, le City Safety (freinage automatique d’urgence), le BLIS (surveillance d’angle mort), l’anticipation de collision et la détection piétons, le régulateur adaptatif de vitesse et de distance. Mais surtout le premier airbag piéton au monde !

 

Sur les grands axes, la V40 procure un haut niveau de confort. Sur les routes secondaires, le train avant se révèle précis et réactif, bien épaulé par la direction bénéficiant de trois types de résistance : faible, moyenne et forte. Dommage cependant que la V40 ne puisse pas proposer de réglages plus poussés (amortissement, réponse à l’accélérateur…) comme le fait l’Audi A3 via l’Audi Drive Select.

 

Avec son cinq cylindres diesel de 150 ch (D3) et sa boîte automatique, la V40 dispose du 0 à 100 km/h en seulement 9,3 secondes. De quoi doubler et s’insérer sur voie rapide de manière efficace.

En ville le Stop&Start se montre efficace. En revanche, le rayon de braquage s’avère assez moyen. Mais, les plus paresseux pourront apprécier les services du système de stationnement semi-automatique qui se charge de garer presque tout seul le véhicule.

 

 Fiche technique

 

Cylindrée (cm3) : 1984

Puissance (ch) : 150 à 3 500 tr/min

Couple (Nm) : 350 de 1 500 à 2 750

Boîte de vitesses : automatique à six rapports

 

Vitesse maximum (km/h) : 9,3

0 à 100 km/h (secondes) : 205

 

Consommation (l/100km)

En cycle mixte : 5,2

 

Dimensions (mm)

Longueur : 4 369

Largeur : 1 802

Hauteur : 1 424

Empattement : 2 647

 

Poids (kg) : 1 423

Volume de coffre (litres) : 335

Émission de CO2 en g/km : 136 soit la zone neutre du bonus/malus écologique

Add Comment