La limitation à 30km/h dans les villes se généralise

Alors que Paris vient de boucler sa première quinzaine avec une limitation de l’ensemble de ses rues à 30 km/h, de nombreuses villes françaises s’apprêtent à franchir le cap ces prochains mois. 

Avec une volonté de la part des agglomérations de réduire les accidents de la route mais aussi de permettre à nouveau aux piétons et aux vélos d’évoluer sans risques dans les rues, la limitation à 30 km/h est en train de se généraliser. 

Après Paris qui a vu sa vitesse dans ses rues ramenée à 30 km/h au lieu de 50 km/h le 30 août dernier, c’est au tour de Clermont Ferrand d’annoncer cette mesure pour le 1er décembre de cette année. Bordeaux et Lyon ont également fait le choix d’opter pour cette mesure dès le début de l’année 2022. 

Pour l’instant, aucune étude ne permet de dire si oui ou non la réduction de la vitesse de circulation en ville permet de diminuer les accidents, cependant une chose est sûre, le portefeuille des automobilistes parisien s’allège de manière significative depuis ces 15 derniers jours. Les radars parisiens flasheraient de nombreuses voitures chaque jours. Selon BFM, dans le 12ème arrondissement parisien Avenue Daumesnil, le radar fixe flasherait aux alentours de 1 véhicule par minute.

Rappelons que si l’un conducteur se fait flasher au dessus de 30 km/ il sera sanctionné de 2 points en moins sur le permis mais également d’une amende de 135 euros. 

Anecdote amusante, ill s’avère que les radars parisiens ne prennent pas uniquement en flagrant délit les automobilistes et les deux roues. Les joggers ont trouvé là une façon originale de se mesurer les uns aux autres tout en déclenchant les radars de la capitale.