Fermeture des portes de l’IAA de Munich, quel bilan tirer de cette première édition ?

l’IAA de Munich, premier salon automobile Européen depuis le début de l’ère de la Covid-19, vient de fermer ses portes le 12 septembres dernier. Après 7 jours de salon, il est tant de faire un bilan de la première édition de l’IAA, remplaçant du salon automobile de Francfort.

Avec l’annulation de plusieurs salons automobile en 2021 comme celui de Genève, la fermeture du salon automobile de Francfort, il était peu envisageable de parier sur la réussite de l’IAA de Munich. Avec un marché automobile relativement en berne, malgré une hausse des ventes ces derniers mois, il fallait relancer la machine et l’on peut dire que l’IAA de Munich a su relever le challenge.

Afin d’attirer suffisamment de visiteurs, les organisateurs ont choisi de faire un salon axé sur la mobilité et pas uniquement l’automobile. En effet, les constructeurs automobiles ont pu côtoyer les fabricants de vélos pour le plus grand plaisirs des visiteurs.

Au total ce sont 400 000 visiteurs qui ont pu découvrir le salon de manière physique mais aussi virtuelle. Sachant que le salon a été ouvert moins de 5 jours au grand public, on peut dire que cette première édition a été un franc succès.

Malgré tout on regrette l’absence de nombreux constructeurs du groupe Stellantis comme Peugeot, Citroën ou encore Alfa Roméo, l’absence des constructeurs japonais comme Toyota ou encore les constructeurs Italien tels que Ferrari, Maserati ou Lamborghini.

Le Salon de Munich a d’ores et déjà communiqué une date pour son 2ème salon le 5 septembre 2023.