Dossier : les voitures les plus moches

Pour contraster avec le dossier consacré aux plus belles voitures du 20ème siècle, dans cette newsletter, voici un petit dossier qui met en avant les voitures les plus « moches » de l’histoire de l’automobile. Certains jours, il vaut mieux rester coucher. Les concepteurs auraient peut-être dû s’abstenir le jour où ils ont imaginés ces voitures. Mais pour notre plus grand plaisir, voici quelques uns de ces véhicules hors du commun.

 

1 Reliant Regal 

1 – Reliant Regal 1953

 Entièrement fabriquée en fibre de verre, cette petite voiture est littéralement un ovni sur route. Première voiture dotée de trois roues, ses lignes atypiques reflètent parfaitement l’excentrisme anglais. Elle fût tout de même encensée pour sa légèreté mais n’est pas rentrée dans l’histoire pour sa beauté. On la retrouvera quelques dizaines d’années plus tard dans la série Mister Bean.

(source photo flickdriver)

 

2 Aixam Mega Club 1992

2 – Aixam Mega Club 1992

 Dérivée de la Citroën AX, cette voiture a été conçue pour être entièrement modulable. Elle emprunte plusieurs éléments aux voitures Citroën, comme le toit en bâche de la Mehari. Fabriquée de 1992 à 1998, elle fût produite à moins de 1000 exemplaires, et même si Citroën pensait révolutionner le marché des voitures de « plage », le concept a été un flop. En regardant de plus près, pas besoin de se demander pourquoi.

(source photo allindexcar)

 

3 Pontiac Aztek 2000

3 – Pontiac Aztek 2000

 A la fin des années 90′, le marché des SUV est en pleine expansion. Plusieurs constructeurs automobiles vont tenter de s’engouffrer dans la brèche et certains auraient peut être dû s’abstenir. C’est le cas de Pontiac, qui signe avec l’Aztek, l’un des SUV les plus repoussant du marché automobile.

(source photo : autocar)

 

4 Fiat Multipla 1998

4 – Fiat Multipla 1998 

Le Fiat Multipla n’a pas vraiment une allure plaisante. Bien qu’il ait de nombreuses qualités, son physique, peut-être trop avant-gardiste, fût un frein majeur lors de sa commercialisation. Là où Renault produisait 90 000 Scenic en 1999, Fiat produisait 6 000 Multipla. En France, ce véhicule n’a pas vraiment connu le succès escompté, contrairement au marché italien, son pays natal, où il a été un succès commercial acceptable.

(source photo : Forumauto

 

5 Matra-Simca Rancho 1977

5 – Matra-Simca Rancho 1977

 La Rancho est issue d’une collaboration entre la marque Matra et Simca. Désireuse de proposer quelque chose de nouveau, cette voiture plante les bases du crossover et du ludospace, qui seront développés plus de 20 ans après. Bien que pratique, les lignes ne sont pas très harmonieuses. La Rancho donne l’impression que deux véhicules différents ont été collés pour former une seule voiture. Elle fût vendue à moins de 60 000 exemplaires de 1977 à 1983.

(source photo : wikipédia)

 

6 Citröen Ami 6 1968

6 – Citröen Ami 6 1968

 Celle que l’on appelle également la 3 CV fût, malgré son physique ingrat, la voiture la plus vendue en France en 1966. Bourrée de qualités, il lui en manque cependant une : l’élégance. On peut regretter le nom qui lui a été donné, car la Citroën Ami 6 n’est certainement pas l’amie du design. Produite de 1961 à 1978, elle a tout de même été vendue à 1,8 millions d’exemplaires. On remerciera donc Flaminio Bertoni d’avoir imaginée cette petite berline.

(source pohot stubsauto)

 

7 Fiat 600 Multipla 1956

7 – Fiat 600 Multipla 1956

Fiat lance en 1956 la Fiat 600 Multipla, sans le savoir le constructeur inaugurera la « malédiction » des modèles Multipla. Conçue pour être un monospace de taille réduite, la Fiat 600 Multipla est loin d’être un modèle en terme d’aérodynamisme, sa forme d’œuf ne lui permettant pas une bonne prise au vent. Un esthétisme encore une fois très douteux.

(source photo : pinterest)

 

8 SsanYong Rodius 2005

8 – SsanYong Rodius 2005

Voici une voiture qui peut diviser. « Très moche » pour certains, magnifique pour d’autres, la Rodius ne laisse pas indifférent. Monospace cubique de plus de 5 mètres de long, il mettra vos nerfs à rude épreuve pour vos créneaux. De face, la Rodius peut avoir l’air sympathique, mais si vous la regardez de profil, attention aux yeux car ça risque de piquer un peu.

(source photo : honestjohn)