Future Citroën c3 racing (2017) : fille de c3 wrc

L’an prochain, Citroën reviendra en championnat du monde des rallyes WRC. La longue attente a fait douter ceux qui espéraient qu’une Citroën C3 sportive vienne combler le vide laissé par le constructeur français en rallye.

Pour rappel, les Citroën Xsara et C4 WRC, qui ont hissé Sébastien Loeb au sommet du championnat mondial de Rallye, n’ont pas connu de dignes successeurs.

La marque aux chevrons a finalement décidé d’une déclinaison sportive de la future Citroën C3, la remplaçante de la DS3 WRC. Elle a dévoilé les images de la voiture qui met en exergue les grandes lignes de la future Citroën C3 de série.

Apparence

La silhouette de la prochaine Citroën Racing a été révélée au printemps dernier. Fin juin, le modèle en était à sa troisième phase d’essais, afin d’être prêt pour le championnat du monde des rallyes 2017 au Portugal. C’était également une manière de créer le buzz autour du lancement de la Citroën C3 de série, qui rentrera en production dès octobre.

Selon des informations, la version sportive s’inspire de l’actuelle plateforme de la Peugeot 208, sortie en 2012. Des similitudes s’observent au niveau des feux arrière, de l’ouverture qui précède les vitres avant ou encore du décrochage au niveau du nœud, la partie reliant portes, rétros et pavillon. Les doubles optiques avant, composés de feux filiformes surmontant des feux ronds, laisse apparaître la patte Citroën.

Motorisation

Concernant le cœur du nouveau modèle, Laurent Fregosi, Directeur technique de Citroën Racing, a affirmé : « Nous avons utilisé un moteur de Citroën C-Elysée WTCC, qui nous permettait d’atteindre immédiatement le niveau de puissance de l’an prochain ».

Il a ajouté ensuite : « nous ne sommes qu’au début de l’aventure qui se poursuivra jusqu’au moment où nous devrons homologuer la voiture en vue du Rallye Monte-Carlo 2017 ». 

Le modèle pourrait être équipé du 1.6 THP de 208 ch, pour concurrencer non seulement les 208 et DS 3, mais également les Volkswagen Polo R ou GTi, Renault Clio RS, Ford Fiesta ST, Toyota Yaris WRC, Hyundai i20 et bien d’autres modèles.

Le choix de ce nouveau moteur se ferait avec peu de frais, quand on sait que la nouvelle Citroën C3 repose sur une plate-forme similaire à celle de la Peugeot 208. La voiture pourrait aussi bénéficier des trains roulants de la GTi sochalienne, dotée du différentiel autobloquant, qui lui permet d’enchaîner les virages en épingles à un train remarquable.

Pour l’heure, on ne peut qu’attendre 2017 pour mieux découvrir cette Citroën C3 Racing, peut-être lors du prochain salon de Genève en mars prochain. Le prix pourrait se négocier en dessous des 25 000 €, avec le moteur THP de 208 ch, mais sans le différentiel autobloquant créé par Peugeot-Sport.