L’Espace 5 Crossover de Renault

Dévoilé par Renault durant le Mondial de l’Auto qui s’est déroulé en octobre 2014, l’Espace 5 se démarque de ses aînés par ses caractéristiques s’apparentant plus à un crossover qu’un monospace.

 

Design

 

Le look cubique des monospaces a été totalement abandonné pour cette cinquième génération de l’Espace. Les designers du constructeur français ont opté pour des lignes nettement plus fluides, inspirées de l’aéronautique, tout en conservant néanmoins la silhouette de TGV qui a fait le succès des anciens modèles.

 

Ce chef-d’œuvre a adopté une garde au sol surélevée avec des jantes surdimensionnées. Long de 4,85 m, l’Espace 5 est disponible en 5 et 7 places. Sa hauteur est de 1,68 m et son empattement de 2,88 m. La tablette centrale de cette dernière création de Renault offre divers modes de conduite ainsi que des ambiances personnalisées.
A l’avant, le design agressif des phares cache un système d’éclairage Full LED qui optimise le confort de conduite, y compris dans les zones les plus sombres.

 

Motorisation

 

Si son aspect ne le dévoile pas à première vue, l’Espace 5 est plus léger de 250 kg que le modèle de quatrième génération. Il est disponible en 3 motorisations, à savoir 2 diesels dCi de 130 et 160 ch et 1 essence TCe cachant 200 ch sous le capot.

 

Les diesels de cette cinquième mouture sont équipés d’une transmission robotisée à 6 rapports, ainsi que d’un turbo à double étage pour le 1,6 dCi de 160 ch et d’un simple turbo pour la version 130 ch.

 

D’autre part, la motorisation essence du bolide a été empruntée à la fabuleuse Clio RS et dispose d’une boîte à 7 rapports ainsi que d’un double embrayage EDC.

 

Tous les modèles commercialisés à partir de 2015 en essence et diesel intégreront le système Multi-Sense. Ce dernier pilote et coordonne le dispositif 4Control (quatre roues directrices), l’amortissement, la direction, le moteur et la boîte EDC.

 

Quelques petits défauts perfectibles

 

Si le design et la motorisation de la nouvelle mouture de la série des Espace semblent être révolutionnaires, quelques petits défauts pourront entacher son confort.

 

D’une part, l’impossibilité de démonter les sièges diminue le volume de chargement total du véhicule. D’autre part, si l’empattement de 2,88 m offre un espace aux genoux généreux, la largeur aux coudes et la garde au toit sont restreintes.

 

Dans le troisième rang, les strapontins proposés par l’Espace 5 pourront difficilement accueillir des adultes. Le prix de lancement s’élèverait à 35 000 € pour une commercialisation au mois d’avril 2015.