Renault Clio IV vs Peugeot 208

Le secteur français de l’automobile enregistre 2 nouveaux membres : la Renault Clio IV et la Peugeot 208, de belles citadines aux nombreux atouts et aux arguments solides pour séduire le public.

Que vaut chacun des modèles ? Ce comparatif inédit nous donne des détails sur le duel engagé entre la nouvelle Clio IV et la 208. Les points suivants nous aident à les confronter.

Le volume

En les regardant, on constate tout de suite que la Clio IV est plus étirée, avec ses 4,05m de long, 1,72m de large et 1,43m de haut, alors que la 208 mesure 3,96m de long pour 1,74m de large et 1,46m de haut.

Cet avantage profite à la Renault qui offre par conséquent un coffre plus grand. Le volume de son coffre culmine à 295 dm³. La Peugeot se défend avec un volume de 285 dm3. En revanche, les dimensions de la Clio IV ne sont pas vraiment à son avantage sur le plan de l’habitabilité arrière : les 2 concurrentes présentent un bon niveau.

Si on poursuit l’examen intérieur, on se rend compte que les 2 modèles proposent une habitabilité similaire dans l’ensemble. La différence réside dans l’originalité dont fait preuve la Peugeot avec son volant ovale minuscule qui laisse apparaître un bloc d’instruments en hauteur. La Renault, quant à elle propose une planche de bord classique dont on peut personnaliser la couleur des cerclages de compteurs, des bouches d’aération ou du volant.

Le dynamisme

Côté dynamisme, la surprise est très agréable : les 2 modèles offrent un réel plaisir de conduite. Ils ne présentent pas forcément les mêmes caractéristiques, mais s’en sortent bien tous les deux. La 208 se montre plus incisive à l’inscription en virage et la Clio est très agile sur parcours sinueux. Elle offre également plus de stabilité et de précision que la 208 à haute vitesse.

Autre point positif, le dynamisme des 2 voitures n’empiète pas sur le niveau de confort, bien au contraire. Il suffit de leur choisir des dimensions pneumatiques raisonnables pour qu’elles deviennent les reines de leur catégorie.

 

La motorisation

La performance de la Clio repose sur un 3 cylindres 900 cm3 turbo de 90 ch, ce qui lui permet de prendre l’avantage sur la Peugeot dotée d’un 3 cylindres 1.2 de 82 ch et d’un 4 cylindres 1.4 de 95 ch. La Clio est donc la nouvelle championne de la sobriété avec une consommation de 3,2 l/100 km, soit 83 g/km de CO2, se démarquant de sa concurrente avec ses 3,8 l/100 km et 98 g/km.

Les tarifs

Reste à résoudre l’épineuse équation des tarifs et des équipements. Sur ce plan, Peugeot a mis le paquet avec un prix d’attaque particulièrement contenu. Le constructeur demande 11 950 € pour le 1.0 Vti 68 ch et offre une interface à écran tactile à partir de la 2ème version. Renault ne propose qu’une Clio IV 5 portes, avec un système R-Link disponible dans les 2 versions supérieures. Ses tarifs n’ont pas encore été publiés, mais des sources révèlent qu’ils défient Peugeot.

Add Comment