Comparatif : C4 Picasso vs Scénic

S’il y a une valeur sûre sur le segment des monospaces, c’est bien le Scénic de Renault. Ce ne sont pourtant pas les challengers qui manquent sur le marché. C’est à la deuxième génération du C4 Picasso que Citroën entend disputer l’hégémonie de la marque au losange.

Nouvelle génération contre restylage

Le segment des monospaces compacts est une chasse gardée de Renault depuis le lancement du Scénic en 1996. La marque au losange a toujours su tenir la concurrence à distance et même le compatriote Citroën a du mal à suivre la cadence. Il suffit de jeter un œil aux ventes des derniers modèles de la marque pour s’en apercevoir. L’année dernière, la génération actuelle du Scénic, la troisième du nom, s’est écoulée à 56 871 exemplaires contre seulement 34 656 pour le challenger, le C4 Picasso.

Pour inverser la tendance, la marque aux chevrons part littéralement en guerre avec une deuxième génération de son monospace qui se veut particulièrement audacieux. L’avant du C4 en dit long sur les ambitions de la marque. Jouant la carte de l’audace à fond, Citroën y a notamment ajouté une nouvelle ligne d’optique avec des feux de jour à LED en haut.

En attendant une prochaine génération, Renault fait patienter le public avec un deuxième restylage d’affilé. Plus conservateur, le constructeur en a profité pour offrir à son monospace la nouvelle calandre de la gamme visible notamment sur la Clio 4.

A l’intérieur, si les deux modèles accueillent le tactile, le C4 Picasso en remet une couche avec pas un mais deux écrans. Par contre, on peut reprocher à Renault d’avoir installer l’unique écran du Scénic un peu trop loin du conducteur. Toutefois, le monospace de la marque au losange mise sur l’arrivée du système R-Link et sa multitude d’applications.

Sous le capot, le Scénic 2013 présente deux nouveaux moteurs avec en essence le bloc 1.2 Tce à injection directe 130 ch et en diesel le dCi 130 ch. De son côté, Citroën, qui a offert la nouvelle plateforme EMP2 à son monospace avec perte de poids au menu, annonce quelques nouveautés avec notamment le trois-cylindres 1.2 turbo essence de 135 ch.

Au final, Citroën semble s’en sortir avec un léger avantage sur Renault. Reste à savoir si la marque aux chevrons pourra résister à l’arrivée de la prochaine génération du Scénic qui, rappelons-le, n’a subi qu’un restylage …

Add Comment